L'assurance habitation et les événements climatiques, le guide

L'assurance habitation et les événements climatiques, le guide

Tempête, grêle, ouragan, nous ne sommes jamais à l'abri des intempéries et notre habitation en est le plus souvent affectée. D'où la nécessité de souscrire une assurance habitation multirisque.


Garantie événement climatique et catastrophe naturelle

En général, l'événement climatique est couvert par toutes les compagnies d'assurance. Il faut cependant savoir la distinguer d'une catastrophe naturelle qui nécessite souvent une clause particulière. La garantie événement climatique concerne généralement les dégâts causés par le vent, la neige et la grêle. Aussi, en cas de tempête ou de rafale de vent, votre habitation reste couverte par l'assurance.

Sont classés comme catastrophe naturelle les sinistres qui ont des impacts plus larges et plus importants, comme les inondations ou encore le cyclone. Les dégâts causés par un tel événement sont le plus souvent très conséquents, nécessitant l'aide financière de l'État pour couvrir les frais liés aux réparations. Aussi, dès lors qu'un décret ministériel classe un sinistre comme étant une catastrophe naturelle, l'État doit fournir une aide financière pour indemniser les victimes. D'où la nécessité de bien faire la différence entre ces deux types de sinistres.


Que faire en cas d'événement climatique ?

La première chose à faire est de prévenir rapidement l'assureur. La déclaration de sinistre doit se faire dans les 5 jours soit par lettre recommandée AR soit verbalement contre récépissé. Il faut ensuite envoyer une demande d'indemnisation avec un descriptif des dommages subis et une liste de tous les objets perdus et endommagés. À cet effet, il est nécessaire de regrouper toutes les factures d'achat des objets altérés et une preuve d'existence de ceux qui ont disparu. Il faut ensuite demander un devis des travaux de remise en état.

Avant l'arrivée des experts mandatés de l'assurance, il faut prendre les mesures de protection nécessaires pour limiter les dégâts. Vous pouvez par exemple faire appel à un couvreur pour éviter que l'immeuble soit endommagé davantage. Le non-respect de cette règle pourrait vous être reproché.


Que se passe-t-il après la déclaration de sinistre ?

Une fois les formalités de déclaration sinistre remplies, il suffit d'attendre le passage de l'expert mandaté par l'assureur. Ce dernier peut en effet désigner à ses frais un expert professionnel qui se chargera de fixer le montant des dommages. Amaguiz propose l'intervention d'un expert en cas d'événement climatique, tout comme la MAAF. Si les dommages ont touché la structure de la maison ou ont entraîné une perte de mobilier de grande valeur, vous pouvez aussi vous faire assister à vos frais ou par un conseiller.


Garantie événement climatique : les franchises

Les contrats d'assurance habitation sont souvent accompagnés par des franchises qui peuvent être librement fixées par les assureurs ou être légales. La franchise est le montant qui n'est pas pris en charge par le contrat d'assurance en cas de sinistre. Elle peut être relative et détermine donc le seuil de remboursement couvert par l'assureur. Si le seuil est fixé à 500 euros, les dommages inférieurs à cette somme ne sont pas assurables. La franchise absolue s'applique par contre à tous les sinistres, son montant peut être fixe ou proportionnel.