L’évolution des marchés actions sur le mois passé…

Bilan boursierLe retour de la nervosité et de la volatilité sur les principaux marchés aura mené à un retournement de tendance particulièrement marquée sur les places européennes après l’enthousiasme des premiers mois sur les bourses mondiales. Aux États-Unis le Dow Jones mais aussi le S&P sont particulièrement stables et maintiennent les gains de 8 % engrangés depuis le début du mois de janvier. Le Nasdaq subit pour sa part une légère perte de 3 %.

Sur le Vieux continent, le retour peu surprenant de la crise de la dette des états souverains sème l’inquiétude sur le marché obligataire des titres de dette des états, l’Espagne et l’Italie respectivement troisième et quatrième puissance économique en Europe sont particulièrement visés. Comme en atteste les dernières adjudications faites au taux de 6 %.

Les sombres nuages de la récession viennent obscurcir l’embellie constatée en ce début d’année sur les marchés européens, quasiment tous orientés à la baisse. L’indice CAC 40 perd 6 % à la Bourse de Paris, son homologue de Madrid cède 11 %, la bourse de Milan concède 8 %. Tandis que le Dax glisse de 2 %. Le Footsie résiste bien en terminant ce mois d’avril au même niveau que fin Mars.

Les cours du marché actions parisien

L’épineux problème de la dette souveraine a logiquement handicapé les valeurs bancaires, qui ont connues de fortes fluctuations aussi bien à la hausse qu’à la baisse. Pour finalement toutes finir orientées en baisse. La Société Générale perd 17 % à 17,86 euros, le Crédit Agricole chute de 15 % à 3,88 euros, la BNP Paribas recule de 13 % à 30,35 euros.

L’action L’Oréal ainsi que celle du Groupe Accord signé de belles performances dans le contexte baissier L’Oréal en profite pour établir son record de cotations à 94 €, le titre finit sa course au mois d’avril à 90,89 euros. Le groupe accord résiste bien et ne concède qu’une baisse de 2 % après la publication appréciée de ses résultats par les investisseurs l’action vaut 26,09 euro au 30 avril.

L’action Alcatel-Lucent dégringole de 30 % et signe la plus forte baisse de l’indice parisien, son cours plombé par la tendance générale à la baisse, ainsi que des résultats jugés par les investisseurs peu satisfaisants lors de la dernière semaine d’Avril. Le titre Peugeot subit aussi le mécontentement des investisseurs et voit son cours plonger sous 9 euros.

Source des cotations du marché parisien : http://bourse.trader-finance.fr/cours-bourse/actions-france.html

Comments are closed.